Saison: Été
Lettrine - E pour Élevage

Fruits

Fruits

Propulsé par Attention FragÎles, le comité Zip des îles et la SCÎM
Bleuets
Crédit photo: BGFIM

Fruits : produit typique, n.m.

Définition ludique

Fut un temps où les seuls fruits qu’on retrouvait aux Îles étaient des p’tits fruits des champs. Il fallait jalousement garder son coin de terrain et nombre d’enfants se sont fait crier par la tête de « décoller de d’là, vous allez toute écraser mes fraises! » L’activité a également donné une phrase colorée du langage madelinot : « Claire de dans ma bouillée de mocônques avant que j’te marotte la tête avec ma terrine! » Autrement dit, pour les plus érudits, je vous demande de quitter promptement cet endroit où je cueille mes fruits avant que je ne vous assomme avec le premier objet qui me viendra sous la main. Certains ont tellement eu peur qu’ils se sont mis à cultiver leurs propres fruits. En plus des fruits sauvages, on retrouve maintenant aux Îles du melon, des cerises de terre, et plusieurs arbres fruitiers.

pour une cueillette responsable

Canneberges, berries, bleuets, églantiers et plein d’autres encore! Notre territoire regorge de délicieuses ressources et nombreux sont les Madelinots et visiteurs qui s’adonnent à la cueillette de petits fruits en conservant leurs lieux prolifiques parmi leurs plus grands secrets. La pérennité de cette activité repose en grande partie sur la bonne santé de nos milieux naturels. Attention FragÎles, le Comité ZIP des Îles et la Société de conservation des Îles-de-la-Madeleine sont trois organismes qui œuvrent entre autres à la protection, à la restauration et à la mise en valeur des écosystèmes fragiles de l’archipel. Afin de bénéficier encore longtemps des ressources issues de ces écosystèmes, dont nos délicieux petits fruits, chacun d’entre nous doit prendre soin de son environnement. Voici donc quelques trucs à mettre en pratique lorsque vous sortez vous approvisionner en petits fruits. Bonne cueillette!

Bonnes pratiques :

  • Je me rends à pied dans ma bouillée. J’évite donc de briser inutilement les plants et les milieux sensibles.
  • Je récolte à la main. Ainsi, je sélectionne les meilleurs fruits et j’évite de briser les plants et milieux sensibles environnants.
  • J’effectue une récolte durable en évitant de prélever toute la ressource. 
  • Je respecte la réglementation en vigueur lorsque je fais de la cueillette dans la réserve nationale de faune de la Pointe-de-l’Est. 
  • Si j’utilise un véhicule, je circule dans les sentiers autorisés et je le stationne dans un endroit adéquat pour ne pas endommager le milieu naturel. Je me rends à pied vers mon site de cueillette pour éviter de perturber l’habitat et d’endommager la bouillée.
  • Je cueille seulement les fruits mûrs. Ils contiennent d’ailleurs plus de substances bénéfiques pour notre santé. Je laisse ainsi à la plante la chance de produire des fruits et des graines qui aideront l’espèce à se reproduire.
  • Je récolte l’ensemble des fruits mûrs dans une bouillée pour éviter de piétiner inutilement les plants.
  • Par prudence, j’évite d’aller récolter des petits fruits lors de l’ouverture de la chasse. Durant la saison, je porte des vêtements colorés, ce qui m’assure d’être bien visible si je cueille des petits fruits à proximité des secteurs de chasse.
  • Je laisse les lieux propres après ma cueillette.
  • Je porte une attention particulière aux espèces floristiques et fauniques à statut quand je cueille ou me déplace dans des milieux où elles peuvent être présentes.
  • Je porte une attention particulière à la préservation des habitats protégés lors de ma cueillette et dans mes déplacements.

Calendrier des cueilettes locales

Espèces (nom commun, nom latin) Période de collecte Type de milieu
Airelle à gros fruits, gros atocas, graine, pomme de pré (Vaccinium macrocarpon) Lorsque le fruit est rouge (de septembre à novembre) Tourbière ou dépression de dune littorale
Airelle vigne d'Ida ou berrie (Vaccinium vitis-idaea) Lorsque le fruit est rouge (septembre et octobre) Bord de cap et butte
Aronie à fruits noirs (Aronia melanocarpa) Lorsque le fruit est noir (d’août à octobre) Forêt
Amélanchier (Amelanchier sp.) Lorsque le fruit est bleu violacé (juillet et août) Forêt et dune fixée
Bleuet à feuilles étroites (Vaccinium angustifolium) Lorsque le fruit est bleu (août) Dune fixée et butte
Camarine noire (Empetrum nigrum) Lorsque le fruit est bleu-noir (de fin juillet à octobre) Dune fixée et butte
Canneberge commune, airelle canneberge, atocas, mocôque (Vaccinium oxycoccos) Lorsque le fruit est rouge ou encore légèrement rose (octobre et novembre ainsi qu’au printemps : les fruits de la saison précédente sont plus sucrés) Milieu humide et secteur dunaire
Cassis ou gadellier noir (Ribes nigrum) Lorsque le fruit est bleu-noir (août) Forêt
Catherinette/Ronce pubescente (Rubus pubescens) Lorsque le fruit est rouge (juillet) Forêt et milieu ouvert
Églantier commun ou rosier des chiens (Rosa canina) Lorsque le fruit est rouge (septembre) Milieu ouvert, dune fixée, forêt
Fraisier des champs (Fragaria virginiana) Lorsque le fruit est rouge (juillet) Prairie
Framboisier rouge (Rubus idaeus) Lorsque le fruit est rouge (août et septembre) Milieu ouvert et forêt
Gadellier rouge (Ribes rubrum) Lorsque le fruit est rouge (août) Forêt
Genévrier commun (Juniperus communis) Lorsque le fruit est bleu (septembre et octobre) Dune fixée et bord de cap
Groseille sp. Lorsque le fruit est rouge (juillet et août) Forêt
Noisetier à long bec (Corylus cornuta) Lorsque la coque est verte (septembre) Forêt
Petit thé (Gaultheria hispidula) Lorsque le fruit est blanc (de juillet à septembre) Forêt
Plaquebière ou chicouté (Rubus chamaemorus) Lorsque le fruit est orange (août) Tourbière

Recette

Le pain aux fruits est la recette idéale pour transformer le fruit de vos cueillettes en plat savoureux, parfait au déjeuner ou pour la collation!

Pain aux atocas (canneberges)

Ingrédients
1ère préparation :
  • 2 c. à tab. de beurre ou margarine
  • Jus d’une orange et eau bouillante pour compléter la tasse de liquide
  • Zeste d’une orange râpée.
2ième préparation:
  • 2 tasses de farine
  • 1 tasse de sucre blanc
  • 1 1/2 c. à. t. de poudre à pâte
  • 1/2 c. à. t. soda
  • 1 c. à. t. sel 
Préparation
  1. Mélanger la 1ère préparation et ajouter 1 tasse de noix hachées et 1 tasse d’atocas coupés en deux et saupoudrés de farine.
  2. Placer dans un plat à pain graissé.
  3. Laisser reposer 20 minutes avant de placer au four.
  4. Cuire 60 minutes à 350°F.

Recette issue de l’édition 1951-86 de l’ouvrage Cuisinons avec les fermières des Îles de la Madeleine.

Mains à la pâte, farine saupoudrées

Articles associés

Bière des Îles

Avant, tout le monde faisait son alcool. Papa avait un alambic. Il faisait du chien et il fournissait tout le canton. On pouvait arriver à 94% d’alcool avec le chien. Quand il la coulait, le fume piquait les yeux et le monde tombait quasiment plein rien qu’à le siphonner! 

Lire la suite →
Retour haut de page