Printemps

Mars à juin

Le printemps, on remarque un léger changement dans l’air. Comme ailleurs, on sent l’arôme de la terre qui dégèle.  Mais aux Îles, ce parfum se mélange à l’arôme iodé du fond de l’air. Ce mélange d’odeurs est le coup d’envoi : les préparatifs pour la saison de pêche commencent. On entend, sur tous les quais, les moteurs des bateaux qui grondent. On embarque les cages à bord pour être prêt pour la mise à l’eau. Dans les épiceries, les spéciaux du pêcheur sont à l’honneur : p’tites saucisses en canisse, Passions flakie, pâtés à la viande… c’est pas dans le Guide alimentaire canadien, mais ça goûte comme quand on était petits, quand on partait avec papa ou pepé sur l’eau. Ça fait partie de la tradition, des gestes et des souvenirs, alors on en met dans les lunchs, avec les galettes à la m’nasse et les galettes à trou, les mêmes que memé faisait.

Puis les usines fonctionnent à plein régime. On décortique encore aujourd’hui le crabe et le homard à la main – les mêmes gestes précis, adroits et rapides qui sont répétés depuis plus de 100 ans. Ce n’est pas pour rien que les premiers arrivages sont attendus avec tant d’impatience.

Crédits photos pour l’ensemble des images des saisons: Alphiya Joncas.

Découvrez comment savourer le printemps

Contenu complémentaire sur le printemps

Contenu du congélateur madelinot: bûche de Noël Vachon, maquereau, homard sous-vide et croxignole

Congélateur étudiant

Ahhhh le congélateur étudiant, celui qui fera l’envie de tous nos futur(e)s ami(e)s de la ville. C’est une réalité d’ici. Pour faire des études supérieures, il faut aller s’exiler sur la Grande-Terre.

Lire la suite →

La shed d’après-midi

Pépé m’a dit que dans son temps, la cuisine c’était l’univers des femmes et la shed celui des hommes. Je suis obligée de dire que c’est encore un peu de même aujourd’hui.

Lire la suite →

Bière des Îles

Avant, tout le monde faisait son alcool. Papa avait un alambic. Il faisait du chien et il fournissait tout le canton. On pouvait arriver à 94% d’alcool avec le chien. Quand il la coulait, le fume piquait les yeux et le monde tombait quasiment plein rien qu’à le siphonner! 

Lire la suite →
Retour haut de page