Saison: Printemps
Lettrine - A pour Atlantique

Atlantique

Atlantic

Propulsé par Fruits de mer madeleine
Flétan

atlantique : terme symbolique, adj. et n.m.

Définition ludique 

Madelinots, Québécois. Descendants de naufragés, d’Acadiens, d’Écossais, d’Irlandais, des Premières Nations, des provinces atlantiques. Une chose est certaine, tous vivent sur un archipel au beau milieu de l’océan. En Atlantique, vous verrez rapidement que pas mal de choses sont influencées par la mer, les naufrages et la pêche. D’ailleurs, les Madelinots font preuve d’originalité quand vient le temps d’aller chercher poissons et crustacés, et les inventions sont nombreuses : on a vu de nombreux siphons à toilette pour la pêche aux coques, de vieux châssis pour les palourdes, et même une cabane à éplans à l’effigie du Dixie Lee. Même Léonard de Vinci, grand inventeur, en serait jaloux!

savourer l'atlantique, Comme à la maison

Sur la pointe du Havre-aux-Maisons, l’ambiance maritime se fait sentir. Entre les bateaux de pêche et les vieilles usines se cache une charmante poissonnerie. Dès qu’on y entre, on se sent immédiatement accueilli comme à la maison par la famille de Les Fruits de Mer Madeleine. En faisant le tour de la boutique, on a non seulement accès à des produits frais, mais on rencontre aussi des employés dont le savoir-faire inspirera notre prochain repas.

Un jeune homme derrière le comptoir conseille une mère de famille qui veut faire manger du poisson blanc à ses enfants : « Quand j’étais petit, ma mère mettait de la plie grise dans de l’œuf et dans la farine, et elle faisait frire ça dans la poêle. Moi, dans l’temps, je mangeais ça avec du ketchup ».

Celle qu’on entend chanter, c’est Rollande. Il y a de fortes chances qu’elle soit en train de « plumer » ses patates pour prendre de l’avance pour ses pâtés et ses pots-en-pots. Elle vous le dira plus d’une fois : « Tout est fait à la main, tout est fait maison. C’est moi qui fais la pâte, parce que Élo est pas capable. Moi j’fais ma pâte toute seule, comme une grande fille. Si maman serait là pour me voir, elle serait fière de sa p’tite Rollande. En tout cas, c’est moi qui roule, et après ça on met tous notre main à la pâte! ».

Même le livreur s’arrête entre deux allées et venues pour donner sa recette la plus savoureuse et la plus simple pour apprêter la morue. Il ne se complique pas la vie : « Je la mets au four, dans un bouillon d’eau. Sel, poivre et oignons sur le dessus, et tu mets ça au fourneau. Ça, j’adore ça, c’est le meilleur repas que je peux manger ».

Puis vous verrez sans doute Élodie, la gérante, qui est un peu partout à la fois. Madelinienne d’adoption, elle a adopté une tonne d’astuces de la famille de son conjoint pour manger les fruits de mer. Par exemple, elle connaît maintenant la meilleure façon de manger du fard de homard : « Le fard de homard, c’est les petites pattes, le foie et les œufs. Du côté de Félix, ça déjeunait avec du fard de homard sur des toasts, avec un petit peu de beurre et de la mayonnaise… Tu peux le manger comme ça, mais ce qui est intéressant, c’est que tu peux en mettre dans n’importe quelle recette à base de fruits de mer : chaudrée de palourdes, pot-en-pot, crêpes… Ça rehausse le goût et la couleur! ».

Quoi qu’il en soit, il faut prévoir du temps pour faire ses commissions chez Les Fruits de Mer Madeleine. Le personnel y est chaleureux et passionné et vous trouverez toujours une recette pour déguster les produits de l’Atlantique.

Activités calendaires

Mai à octobre

Soupers accompagnés de musique et de chansons / Tous les soirs, ou presque.

Mai à octobre
Mai et juin

Céramiques cafés / Fins de semaine

Mai et juin
14 juillet

Fêtes des Français (tournois de pétanque)

14 juillet
18 juillet

Anniversaire du Café de la Grave

18 juillet
23 juin

Veillée hommage à la Saint-Jean-Baptiste

23 juin
Fin septembre

Le Musiquothon du Vieux Treuil / Fin de semaine

Fin septembre

Recette

Pour bien savourer les produits de l’Atlantique, rien de mieux qu’une bonne grosse fondue aux fruits de mer pour tous les goûter un à un. 

fondue aux fruits de mer

Ingrédients - bouillon
  • 3 tasses de jus de palourdes 
  • 1 1/2 tasse de vin blanc
  • 1 tasse d’eau 
  • 1 oignon moyen coupé en deux
  • 1 feuille de laurier 
  • 3 clous de girofle 
  • 1 carotte coupée en morceaux 
  • 2 bouquets de persil 
  • 1/2 branche de céleri avec feuilles 
  • 1 c. à. tab de beurre 
  • 1 pincée de sel et de thym
Préparation
  1. Mélanger dans une grande marmite les ingrédients pour le bouillon. Couvrir et laisser mijoter 1/2 heure. 
  2. Couler le bouillon, verser le dans le caquelon, remettre sur le feu et lorsque le bouillon est brillant, mettre le caquelon sur le réchaud. 
  3. Compter 1/2 lb de fruits de mer par personne (au choix: crevettes épluchées, palourdes, pinces ou queues de homard, filet de sole ou de morue en cubes, pétoncles). 
  4. Garnir de persil, accompagner de riz ou de pommes de terre au four, salade et vin blanc. 

Recette issue de l’édition 1951-86 de l’ouvrage Cuisinons avec les fermières des Îles de la Madeleine.

Articles associés

Contenu du congélateur madelinot: bûche de Noël Vachon, maquereau, homard sous-vide et croxignole

Congélateur étudiant

Ahhhh le congélateur étudiant, celui qui fera l’envie de tous nos futur(e)s ami(e)s de la ville. C’est une réalité d’ici. Pour faire des études supérieures, il faut aller s’exiler sur la Grande-Terre.

Lire la suite →

La shed d’après-midi

Pépé m’a dit que dans son temps, la cuisine c’était l’univers des femmes et la shed celui des hommes. Je suis obligée de dire que c’est encore un peu de même aujourd’hui.

Lire la suite →

Bière des Îles

Avant, tout le monde faisait son alcool. Papa avait un alambic. Il faisait du chien et il fournissait tout le canton. On pouvait arriver à 94% d’alcool avec le chien. Quand il la coulait, le fume piquait les yeux et le monde tombait quasiment plein rien qu’à le siphonner! 

Lire la suite →
Retour haut de page